Faut-il s’inquiéter d’une ménopause tardive ?

 Faut-il s’inquiéter d’une ménopause tardive ?

À quel âge une femme entre-t-elle dans la phase de la ménopause ? Quels en sont les symptômes ? Quelle peuvent être les causes et les conséquences d’une ménopause tardive ? Existe-t-il des risques face à ce trouble ? Ce sont autant de questions que beaucoup de femmes se posent actuellement.

La ménopause est une période au cours de laquelle la production d’hormones sexuelles est réduite. Lorsqu’une femme est ménopausée, elle n’a presque plus de règles. Et le cycle de reproduction s’arrête. Généralement, cette phase de la vie, car elle est incontournable, survient vers l’âge de 45 à 55 ans. Si la ménopause est tardive, c’est-à-dire au-delà de cette fourchette d’âge, il est tout à fait normal de s’inquiéter.

Découvrez dans cet article toutes les informations susceptibles de vous éclairer sur cet état par lequel passent toutes les femmes.

Comment reconnaître la phase de la ménopause ?

Habituellement, le premier symptôme d’une ménopause est toujours caractérisé par les bouffées de chaleur. Cependant, l’on distingue d’autres signes très révélateurs :

  • Les troubles du sommeil sont causés par les troubles hormonaux provoquant une anxiété et les bouffées de chaleurs nocturnes. La prise de somnifère peut être une solution pour pallier à ce problème. Malheureusement, elle ne sera efficace qu’à court terme. La meilleure issue est de requérir un traitement hormonal permettant d’améliorer la qualité du sommeil. Renseignez-vous auprès de votre gynécologue pour savoir comment entamer ce type de traitement.
  • L’incontinence urinaire se caractérise par une apparition de fuites urinaires liées à des gestes comme un fou rire, un éternuement ou des toux fréquents. Avec la ménopause, la contraction autonome de la vessie provoque son irritation et provoque cette incontinence. Des solutions peuvent être proposées par votre médecin. N’hésitez pas à lui confier votre problème.
  • La sécheresse intime est due à l’arrêt des menstruations. Cet arrêt provoque l’assèchement des voies génitales et diminue ainsi leur lubrification. Pour solutionner ce problème, évitez surtout l’utilisation d’un lubrifiant. En effet, ce genre de produit est fortement déconseillé car il engendre plus de mal. Encore une fois, rapprochez-vous de votre gynécologue pour trouver la solution adaptée.
Lire aussi  Comment aller à la piscine quand on a ses règles ?

Pourquoi la ménopause est-elle retardée ?

Deux aspects peuvent être des facteurs d’une ménopause tardive :

  • La génétique : presque tout ce qui concerne la reproduction est héréditaire. Si la mère a eu une ménopause tardive, il y a de grandes chances que la faille vive la même expérience.
  • L’obésité : la masse corporelle d’une femme joue un rôle très important sur le fait qu’elle connaîtra une ménopause précoce ou tardive. La graisse est conservatrice d’hormones. Le retard de l’apparition de la ménopause est ainsi lié à la durée d’épuisement de ces réserves d’hormones.

Doit-on s’inquiéter si l’on est ménopausée tardivement ?

En effet, si la ménopause est tardive, il faut commencer à se poser des questions, et surtout à consulter un spécialiste. En effet, la ménopause tardive a des effets néfastes sur la santé. Parmi les conséquences les plus remarquées, il y a le risque élevé de souffrir d’un cancer. En effet, la longue exposition du corps féminin à l’hormone peut engendrer un cancer des ovaires, des seins ou encore de l’utérus. Dès que les premiers symptômes d’une ménopause tardive sont remarqués, il est préférable de consulter au plus tôt un médecin.

La ménopause tardive peut également favoriser le développement d’un diabète de type II. La chute hormonale en est la cause. En effet, à la ménopause, le taux d’œstrogène diminue. Les femmes développent alors une forte appétence pour les aliments gras et sucrés. Le pancréas s’épuise alors à cause de l’accumulation de sucre, et n’arrive plus à produire l’insuline nécessaire à la régulation glycémique. Pour pallier ce problème, et outre la consultation médicale, il est fortement recommandé de s’adonner à des exercices sportifs. Il importe aussi d’avoir une alimentation équilibrée.

Lire aussi  Culotte menstruelle, l'alternative aux protections hygiéniques

La ménopause est un phénomène incontrôlable. En tant qu’état héréditaire, elle peut être précoce ou tardive. Néanmoins, les conséquences peuvent être graves si les mesures ne sont pas prises assez tôt. Aussi, prévoyez des rendez-vous réguliers chez votre gynécologue. La consultation médicale reste la meilleure manière de détecter des maladies, ou autres désagréments, liés à une ménopause tardive.

SPONSORDED

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.