Comment ne pas payer ses implants dentaires ?

 Comment ne pas payer ses implants dentaires ?

Nos conseils pour ne pas payer des implants dentaires

En France, l’implant dentaire représente l’un des soins dentaires les plus onéreux.

Prothèses dentaires, une alternative à l’implant dentaire ?

De nos jours, il y a deux possibilités afin de remplacer une ou plusieurs dents manquantes : l’implant dentaire ou la prothèse dentaire.

L’implant dentaire

L’implant dentaire est une racine artificielle sous forme de vis, fixée dans l’os de la mâchoire, destinée à la pose d’une couronne, afin de remplacer une dent. Les implants dentaires sont majoritairement en titane, afin d’éliminer des risques d’allergie. Son coût est assez élevé (environ 1000 euros) et étant hors nomenclature, l’Assurance Maladie ne rembourse pas la pose d’implant dentaire.

Toutefois, la sécurité sociale peut rembourser une partie des soins, nécessaires à la pose d’un implant. Cela sera le cas pour la couronne ajoutée à l’implant, qui elle, sera remboursée à hauteur de 70 % du tarif de base de la sécurité sociale.

La prothèse dentaire

La prothèse dentaire est un support pour des dents artificielles, qui est placé entre les dents afin de combler un espace, à la différence de l’implant qui lui, est implanté dans l’os, alors que la prothèse est posée. Cependant, une prothèse dentaire est moins coûteuse et permet le remplacement des dents même si l’os de la mâchoire ne peut supporter la pose d’implants dentaires.

Lire aussi  Faut-il s’inquiéter d’une ménopause tardive ?

Comment réduire ses frais concernant les implants dentaires ?

Réduire sa facture grâce au « tourisme dentaire »

Afin de payer moins cher ses implants, il est possible de procéder aux soins dentaires à l’étranger. En effet, cela permet de bénéficier de soins dentaires à des prix plus accessibles, car le prix d’un implant dentaire qui peut être divisé par deux, en conservant la qualité de la prise en charge et des soins reçus. En Europe, les dentistes hongrois sont réputés pour leurs soins dentaires. Ils possèdent des structures modernes avec du matériel de pointe. Il sera alors possible de faire une économie d’environ 60 % par rapport à la France. Aussi, l’Espagne possède d’excellentes cliniques dentaires avec des professionnels hautement diplômés. Nous pouvons prétendre à une économie quant à elle de l’ordre de 40 %.

Alléger le reste à charge avec une bonne mutuelle santé dentaire

Il faudra contacter l’organisme de mutuelle avec le devis établi par le chirurgien-dentiste, afin d’obtenir une estimation du remboursement. Il ne faut pas hésiter à demander des devis à plusieurs mutuelles afin de les comparer. Toutefois, pour un remboursement maximum d’un implant dentaire, il faudra souscrire à une « mutuelle santé premium » ou opter pour une couverture plus élevée sur le poste dentaire. Cela signifie, cependant, une cotisation plus importante auprès de la mutuelle.

Situation précaire et implant dentaire : comment ne rien payer ?

Si malheureusement, l’assuré se trouvait dans une situation difficile, il sera possible de demander une aide exceptionnelle à sa Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM).

Comment réduire ses frais concernant les prothèses dentaires ?

Depuis le 1er janvier 2020, les chirurgiens-dentistes doivent proposer à leurs patients, des prothèses fixes, prises en charge à 100 % par l’Assurance Maladie et les mutuelles. Aussi, le panier 100 % santé dentaire s’élargit aux « prothèses amovibles » et aux actes de réparation de celles-ci. Contrairement à l’implant dentaire, la prothèse elle, est moins coûteuse et sera mieux remboursée.

SPONSORDED

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.